« J’ai reçu l’appel alors que je m’en allais prendre un vol en juin dernier… »

J’étais dans le stationnement de l’aéroport lorsque mon médecin m’a téléphoné pour m’annoncer la nouvelle que je redoutais le plus : j’avais un cancer de la prostate. Je me souviens d’être resté assis dans mon auto, stupéfait. Les idées se bousculaient dans ma tête : mes enfants; ma femme; les êtres qui me sont chers, et la mort. J’étais trop jeune pour mourir. Je voulais être là pour ma famille. Je voulais voir mes enfants grandir.
J’étais assis là à me demander si j’allais téléphoner à ma femme. Lorsque je me suis finalement décidé à le faire, je me suis mis à pleurer dès que j’ai entendu sa voix. La journée n’a pas été facile. Plus tard, je suis passé de la peur à l’incrédulité. Je me suis dit : « Cela ne peut pas être vrai. J’ai joué dans NFL. Je me suis tout le temps entraîné. Je suis en excellente forme. Je n’ai même pas encore 40 ans. Comment cela peut-il se produire? »
 
J’étais bien atteint cependant. Le cancer de la prostate peut toucher n’importe quel homme. N’importe quel homme est susceptible, jeune ou vieux, marié ou célibataire, quel que soit leur milieu de vie, les hommes doivent connaître leur risque d’être atteints de cette maladie et c’est leur responsabilité de se renseigner! C’est la raison pour laquelle je veux joindre le plus grand nombre d’hommes possible pour les encourager à être proactifs et à s’occupe de leur santé. Je veux qu’ils sachent qu’un simple test sanguin de l’APS peut leur sauver la vie.
 
Mon père a eu le cancer de la prostate il y a de nombreuses années et de connaître ce fait important a fait toute la différence parce que je savais que je devais me méfier. C’est ce qui explique les tests sanguins de l’APS que je passais régulièrement, même dans la trentaine.
 
Todd McMillon, sa femme et leurs trois enfants
 
En janvier 2013, l’un de ces tests de l’APS a révélé une irrégularité. Il montrait un taux d’APS élevé, ce qui a incité mon médecin à le surveiller de près. Il m’a demandé de retourner six mois plus tard pour un suivi. Lorsque je l’ai fait, le test a révélé un taux d’APS encore plus élevé et mon médecin a prescrit une biopsie. Les résultats de la biopsie ont confirmé le cancer de la prostate.
 
Lorsque j’ai parlé ensuite à mon médecin de la prochaine consultation, il m’a suggéré de m’y présenter avec ma femme, Erin. Il m’a expliqué qu’il était important de venir tous les deux. Tout au long de cette épreuve, elle a été là pour m’appuyer. Lorsque j’étais déprimé, elle m’encourageait.
 
Après une réflexion approfondie, nous avons décidé d’opter pour la chirurgie qui nous est apparue comme la meilleure option de traitement. J’ai vu Erin pleurer une fois seulement et c’est le jour de ma chirurgie. Lorsque je lui ai demandé ce qui n’allait pas, elle m’a dit : « nous en sommes là finalement ». Je me suis rendu compte de la force de caractère incroyable dont elle avait fait preuve et du poids du cancer de la prostate pour toute la famille.
 
J’ai subi la chirurgie qui a nécessité 10 petites incisions dans mon abdomen pour enlever la prostate. J’ai été hospitalisé une journée, mais le retour à la maison a été difficile : de voir le regard inquiet de mes enfants. J’avais toujours été si fort à leurs yeux et le cancer de la prostate m’avait temporairement mis sur la ligne de touche.
 
Quelques jours après la chirurgie, nous avons appris que le cancer était entièrement confiné à la prostate. L’intervention a été une réussite. Et nous avons surmonté ces difficultés ensemble.
 
L’une des choses qui m’est apparue les plus difficiles a été de surmonter l’embarras que je ressentais au début lorsque j’ai reçu le diagnostic. Je ne voulais le dire à personne et je ne voulais pas que cela se sache. J’avais peur que les gens me regardent différemment, qu’ils cessent de voir l’homme que j’étais, pour ne plus voir que la maladie.
 
Me lever debout et dire : « J’ai eu le cancer de la prostate et je suis un survivant » a été encore plus difficile que jouer dans la NFL. Il n’y avait pas de casque – rien pour me cacher le visage quand j’ai prononcé ces quelques mots devant des gens.
 
Vous savez quoi? Quand j’ai commencé à le dire aux gens, je me suis rendu compte de l’ampleur de l’ignorance des hommes au sujet de la maladie. Les gens avaient tellement d’idées fausses sur le cancer de la prostate et le test sanguin de l’APS. Plus j’en parlais, plus les hommes allaient voir leur médecin et prenaient leur santé en main.
 
Je me suis rendu compte que je pouvais joindre encore plus de gens si je collaborais avec des organismes comme Cancer de la Prostate Canada (CPC) parce que le soutien des donateurs aide CPC à financer les recherches les plus novatrices sur le cancer de la prostate, pour que de nouvelles méthodes diagnostiques et de nouveaux traitements soient toujours en cours d’élaboration. Mon concours les aide aussi à faire passer le mot sur le cancer de la prostate pour que les hommes passent le test de l’APS essentiel.
 
Ensemble, nous encouragerons tous les hommes à être proactifs et à « s’approprier leur santé ». Cela signifie que des hommes partout, de tous les âges et de tous les horizons, entendront le message, combattront le cancer de la prostate et le surmonteront. Je vous félicite de votre détermination à lutter contre cette maladie et j’espère que vous enverrez un don généreux à Cancer de la Prostate Canada dès aujourd’hui.

Sincères salutations,

Todd McMillon
Posted: 2014-09-10 16:47:21


Mots-clés

Local Hero Award #oneineight #unhommesurhuit A Survivorship Action Partnership Active Alex Baumann Annual Moose & Goose Club Black Tie Dinner antigen ASAP awareness Beam biopsies biopsy Bismar blood BOSSS Tournament Boutros Brachytherapy Bristow Buttyan Calgary Cancer catheter charity Chemotherapy collaboration collage Conor Malone Cruisin’ For A Cure Canada Dad Daddy Dakar Rally de diagnosis diagnostiqué Do it for Dads doctor donate Early detection ED Education erection experience External family Father Father and Sons Xcanada Father’s Day Walk/Run Father's Day FDiagnosis Fred Chartrand funding fundraising fundrasier Golf Town Charity Classic High-Intensity history hockey Hormone Jack Layton la l'APS Levesque lifelabs Media moustache moustachus Movember MRI Murray Hill navigator Olivia Chow Paul PCC PCC Atlantic PCCN pee Pilot Grant Program post-surgery pre-surgery prosate cancer Prostate prostate cancer Prostate Cancer Awareness Day Prostate Cancer Canada Prostate Cancer Canada Network Prostate Cancer Canada Network Conference Prostatectomy Protect the 5 Hole PSA PSA blood test PSA levels PSA test PSA value Radiation Radical Ralph Randy Remington Randy Remington Charity Golf Classic recipe recovery Research Resources Rising risk Rob Rocco Rocco Rossi Rossi Scotiabank StickIt Scotiabank Stick-It screened screening specific Star Step Up Steve Jones Stuart Edmonds support surgery Surveillance survivors survivorship programs T2:ERG Tarek test Test de l'APS testing The Breast Friends The Randy Remington Golf Classic Therapy TIEd Together TIEd Together photo exhibit Treatment tribute urine urine test volunteer Volunteerism volunteers Wake Up Call Breakfast Walk Run