Jyotish Dhebar : la force réside dans l’ouverture

Jyotish-Dhebar.jpg Jyotish Dhebar n’a pas peur de parler de sa santé. Devant sa propre mort imminente en raison d’un cancer avancé de la prostate, Jyotish a saisi toutes les occasions de parler sans peur et ouvertement de son expérience, de l’effet de la maladie sur ses proches et de l’importance des réseaux de soutien.

L’expérience du cancer de la prostate a commencé pour Jyotish alors qu’il se trouvait en vacances aux États-Unis et qu’il a observé qu’il devait se rendre aux toilettes beaucoup plus souvent que la normale. À son retour, il a subi un test de l’APS qui a révélé un taux d’antigène prostatique spécifique extrêmement élevé. Ses reins commençant à donner des signes de défaillance, les médecins ont découvert une « tumeur pas mal grosse » et lui ont diagnostiqué un cancer de la prostate métastatique de grade 4.

Comme Jyotish l’a dit lui-même, son diagnostic a fait tourner sa vie à « 180 degrés ». Il a commencé le traitement au moment même presque où il a reçu le diagnostic. On lui a immédiatement fait suivre un traitement antiandrogénique et il a rencontré un radiooncologue. Sa famille était en état de choc, en particulier sa femme bien-aimée. Le fardeau de l’aidante naturelle lui est apparu dans toute son ampleur et il était beaucoup plus grave que ce qu’il n’aurait jamais pu prévoir. Au lieu de se refermer sur lui-même et de s’efforcer de paraître fort, Jyotish a décidé que le meilleur moyen de trouver une force véritable résidait dans l’ouverture et l’expression de ses sentiments réels.

À la recherche d’une tribune sans jugement où il pourrait s’exprimer, Jyotish a décidé de communiquer avec un groupe de soutien. À son agréable surprise, on l’a rappelé dans l’heure et invité à une réunion le soir même à venir rencontrer 25 autres hommes qui vivaient une situation semblable à la sienne. Presque instantanément, Jyotish a découvert l’effet puissant d’appartenir à un réseau de semblables qui partagent et s’entraident. Dans ce contexte réconfortant et ouvert, il a retrouvé confiance en sachant qu’il n’était pas seul sur son chemin. Non seulement il pouvait exprimer ce qu’il ressentait dans cette communauté, mais on l’encourageait vivement à le faire. Être « fort » ne voulait pas dire ne tenir aucun compte de ses sentiments, mais plutôt avoir le courage de les exprimer ouvertement.

Quatre ans environ ont passé depuis son diagnostic et Jyotish est un porte-parole actif du mouvement de lutte contre le cancer de la prostate et un mentor auprès d’autres survivants. Il est un membre de longue date et très actif du réseau de Cancer de la Prostate Canada (RCPC) d’Oakville/Mississauga. Son attitude de « payer au suivant » signifie qu’il saisit toute occasion de raconter son histoire, car c’est d’entendre celle des autres qui l’a réellement aidé au début à composer avec sa situation. Au lieu de se fermer sur lui-même et de penser que la vie lui était enlevée, Jyotish Dhebar sait qu’il a eu la possibilité de s’ouvrir et d’encourager d’autres à faire comme lui. Comme il le dit : « Une fois qu’on l’accepte, on est plus fort et mieux à même de lutter contre la maladie ».

Liens connexes
Posted: 2015-03-30 16:36:32