Le retour au travail

Pensez-vous à retourner travailler après votre traitement du cancer? Il peut s’agir d’une grande étape positive dans votre vie. Même si vous pouvez avoir hâte de reprendre votre routine habituelle, il est également compréhensible que vous vous sentiez anxieux ou inquiet. Heureusement, un plan de retour au travail peut vous faciliter la transition.
 
Voici quelques idées pour établir votre plan :  
  • Commencez par parler à votre médecin d’un éventuel retour au travail et de votre état mental et physique.
  • Pour certaines personnes, il ne sera pas nécessaire de modifier leurs conditions de travail, alors que pour d’autres, il conviendra de prévoir des ajustements comme un horaire de travail réduit, un allègement de tâches ou des technologies d’assistance. Les employeurs ont le devoir de prendre des mesures d’adaptation raisonnables, sauf si elles sont susceptibles de causer un « préjudice injustifié » (voir l’explication détaillée du préjudice injustifié). Parlez-en à votre employeur, au personnel des Ressources humaines, à une infirmière ou un infirmier en santé du travail ou à votre représentant syndical. Ils pourront vous suggérer des solutions que vous n’avez pas envisagées.
  • Un conseiller en réadaptation professionnelle peut vous aider à déterminer si vous êtes prêt à retourner travailler, à établir les mesures d’adaptation qui vous aideront à faire votre travail, à acquérir une formation ou à chercher un nouvel emploi, au besoin. Vérifiez s’il existe un programme d’aide aux employés (PAE) à votre travail grâce auquel vous pourriez consulter un conseiller. Vous pouvez également vous adresser à votre compagnie d’assurances ou au centre de traitement oncologique.
  • Commencez à vous réhabituer à votre routine habituelle des jours de travail : levez-vous assez tôt tous les jours; essayez d’effectuer des tâches semblables à celles dont vous vous acquittiez au travail et de faire la navette entre votre domicile et votre lieu de travail; assumez de nouveau les tâches ménagères hebdomadaires, etc. (Cela pourrait s’avérer plus éprouvant que vous ne l’aviez imaginé.) Essayez de trouver des façons de simplifier votre routine.
  • Avant de retourner travailler, tentez de terminer les tâches figurant sur votre liste personnelle de choses à faire pour que vous puissiez mieux vous concentrer sur votre travail. Si vous ne savez pas comment le retour au travail ou un horaire réduit pourra influer sur vos prestations d’invalidité ou d’assurance, informez-vous maintenant. 
  • Faites preuve de patience et d’honnêteté envers vous-même. Si vous avez du mal à effectuer votre retour au travail, parlez-en aux membres de votre équipe soignante et à d’autres personnes dans votre réseau de soutien. Vous avez peut-être besoin de plus de temps pour vous rétablir à la suite de votre maladie et de vos traitements.
 

Le droit du travail et vous

Vous avez des droits, en tant qu’employé au Canada, en ce qui concerne l’emploi et les maladies graves. Lisez les paragraphes ci-dessous pour connaître certains de ces droits et vous renseigner.  
 

Si vous êtes employé relevant de la compétence fédérale

  • Le Code canadien du travail offre un nombre de congés aux employés relevant de la compétence fédérale. (Vérifiez si vous êtes un employé relevant de la compétence fédérale.)
  • Votre employeur ne peut pas congédier, suspendre, mettre à pied, rétrograder ou imposer une mesure disciplinaire à un employé lorsqu’il est en congé ou envisage de prendre un tel congé.  
  • Vous avez droit jusqu’à 17 semaines de congés de maladie protégés si vous avez travaillé pour le même employeur pendant au moins trois mois consécutifs.
  • La période de votre absence est prise en compte pour le calcul des prestations de retraite, de maladie et d’invalidité et pour la détermination de l’ancienneté.
  • Vous devez fournir un certificat médical si votre employeur vous le demande, par écrit, dans les 15 jours de votre retour au travail.
  • Pour plus de renseignements sur les congés de maladie et le Code canadien du travail, visitez le site Web fédéral du Programme du travail.

Si vous n’êtes pas un employé relevant de la compétence fédérale

  • Si vous n’appartenez pas aux catégories des employés relevant de la compétence fédérale, les normes d’emploi qui s’appliquent à vous sont définies par le ministère du Travail de votre province ou territoire de résidence. Pour trouver la Loi sur les normes d’emploi qui vous concerne, veuillez consulter les liens à la fin de la présente page.  

 Références et ressources

Pour en savoir plus sur les lois sur les normes d’emploi, visitez les sites Web de votre province ou territoire de résidence :




Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
Des chercheurs de l'UdeS font une découverte majeure

Premier cancer en importance chez les hommes, le cancer de la prostate touche un Canadien sur sept.
plus


Cancer de la prostate nouvelles