Traitement de la dysfonction érectile

Il existe plusieurs traitements de la dysfonction érectile. Discutez-en avec votre médecin.
 
Traitements médicaux de la dysfonction érectile
Traitement Avantages Inconvénients

Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 ou IPDE-5 (Cialis, Levitra, Staxyn, Viagra)
  • • Taux de succès de 40 % à 60 % permettant des rapports sexuels avec pénétration
  • • Très peu invasifs (faciles à prendre)
  • • Permettent de maintenir la spontanéité
  • • Pourraient ne pas faire effet
  • • Coût
  • • Ne peuvent pas être pris avec des médicaments à base de nitrates
  • • N’ont aucun effet si les nerfs érecteurs ont été enlevés

Injections péniennes ou intracaverneuses
  • • Taux de succès pouvant atteindre 85 %
  • • Peuvent s’avérer efficaces même si les nerfs érecteurs ont été enlevés ou endommagés
  • • Utiles pour les personnes qui ne peuvent pas prendre d’IPDE-5
  • • Sensation désagréable dans le pénis
  • • Pourraient ne pas faire effet
  • • Coût
  • • Risque d’érection prolongée inappropriée
  • • Formation de tissu cicatriciel de 10 % à 15 % pouvant entraîner la courbure du pénis
  • • Évanouissement (rare)

Medicated Urethral System for Erection (MUSE)
  • • Taux de succès de 57 %
  • • Pas d’aiguille nécessaire
  • • Peut s’avérer efficace même si les nerfs érecteurs ont été enlevés ou endommagés
  • • Utile pour les personnes qui ne peuvent pas prendre d’IPDE-5
  • • Sensation désagréable dans le pénis
  • • Pourrait ne pas faire effet
  • • Coût

Dispositifs à vide
  • • Taux de succès de 85 % à 92 %
  • • Ne nécessite pas la prise de médicaments ni d’intervention chirurgicale
  • • Coût
  • • Contusions possibles
  • • Ne peuvent pas être utilisés plus de 30 minutes
  • • Ne peuvent pas être utilisés par les personnes qui prennent des anticoagulants
  • • Baisse de la température du pénis au toucher

Prothèse pénienne
  • • Taux de satisfaction de 85 %
  • • Une seule intervention chirurgicale
  • • Pas de risque de courbure du pénis comme dans le cas des injections péniennes
  • • Préludes plus détendus; aucun changement de la sensation du toucher
  • • Infection dans environ 2 % des cas, nécessitant le retrait de la prothèse
  • • 15 % des implants ne fonctionnent pas et les prothèses doivent être réparées ou retirées; peut causer une certaine gêne avec un nouveau ou une nouvelle partenaire.
Source: Jamnicky, L., Nam, R. The Canadian Guide to Prostate Cancer, 2e édition. Mississauga: John Wiley & Sons Canada, Ltd. 2013. p. 196.



Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
Cancer de la Prostate Canada lance le premier programme national sur la thérapie par radionucléides

Toronto, 27 juin 2018 – Les chercheurs canadiens donnent le ton à l’avenir des traitements pour les hommes atteints de cancer avancé de la prostate au pays grâce à une nouvelle subvention de Cancer de la Prostate Canada financée par la Fondation Movember.
plus


Cancer de la prostate nouvelles