Résection transurétrale de la prostate (RTUP)

Ce qu'il en est?

 
  • La résection transurétrale de la prostate (RTUP) consiste à réduire la taille de la prostate en enlevant du tissu prostatique en passant par l'urètre.
  • Habituellement, des médicaments sont tout d'abord utilisés pour améliorer le début urinaire. Votre médecin peut prescrire l'un des médicaments oraux suivants :
    1. ceux qui détendent les muscles du « col de la vessie » et la prostate, élargissant ainsi le canal urinaire;
    2. ceux qui réduisent le volume de la prostate;
    3. une combinaison des deux médicaments.
  • Si les médicaments ne sont pas efficaces, votre urolgue peut recommander une intervention chirurgicale appelée RTUP.
  • La RTUP est un traitement courant de l'hperplasie bénigne de la prostate (HBP), ou le grossissement du volume de la prostate, qui se produit de façon naturelle chez les hommes à mesure qu'ils vieillissent.
  • Une prostate hypertophiée (dont la taille a augmenté) peut comprimer l'urètre et rétrécir le canal urinaire, causant ainsi des problèmes de débit urinaire.
 
Si une prostate atteinte de cancer bloque le débit urinaire de façon importante, votre médecin pourrait vous recommander une RTUP. Cette intervention ne guérira pas le cancer de la prostate, mais aidera à élargir le canal urinaire en « retirant » ou en « fraisant » l'intérieur de la prostate (plutôt que de l'éliminer au complet). Le débit urinaire devrait s'améliorer. Votre médecin peut recommander cette intervention accompagnée d'autres traitements.
 

Ce qui est fait à l'occasion d'une RTUP?

 
  • Cette intervention est exécutée à l'hôpital sous anesthésie générale ou rachidienne.
  • Le chirurgien insère un résectoscope (un tube mince muni d'une caméra et d'une lumière) dans l'urètre pour voir à la fois l'urètre et la vessie (il n'y a aucune incision). Le chirurgien retire le tissu prostatique en trop par petits morceaux qui sont éliminés de la vessie.
  • Après l'intervention, un cathéter est inséré dans la vessie pour drainer l'urine et il est retiré lorsqu'il n'y a plus de sang dans l'urine (ce qui peut prendre deux jours).
  • Le séjour moyen à l'hôpital pour une RTUP est un ou deux jours.

Risques

 
  • Une RTUP comporte un faible risque d'infection, qui est traitée au moyen d'antibiotiques.
  • Un saignement qui nécessite une intervention chirurgicale supplémentaire ou une transfusion est rare.
  • Une RTUP ne devrait pas avoir d'incidence sur votre capacité à avoir une érection. Le volume de sperme diminuera vraisemblablement. Cela est causé par une « éjactualtion rétrograde » ou un renvoi du sperme dans le vessie. (La miction élimera l'éjaculation).
  • Une autre intervention ou des médicaments peuvent être nécessaires pour les hommes qui ont toujours des problèmes urinaires après une RTUP.
  • Au fil du temps, une deuxième RTUP peut être nécessaire en raison de la cicatrisation ou de la croissance de tissu prostatique.



Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
Des travaux de recherche se concentrent sur les hommes homosexuels et bisexuels atteints d’un cancer de la prostate

Vancouver, 25 septembre 2018 – La recherche financée par Cancer de la Prostate Canada ouvre la voie à l’amélioration de la qualité de vie des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH1) dans la communauté LGBTQ2+.
plus

Cancer de la Prostate Canada lance le premier programme national sur la thérapie par radionucléides

Toronto, 27 juin 2018 – Les chercheurs canadiens donnent le ton à l’avenir des traitements pour les hommes atteints de cancer avancé de la prostate au pays grâce à une nouvelle subvention de Cancer de la Prostate Canada financée par la Fondation Movember.
plus


Cancer de la prostate nouvelles