Lutter contre les mécanismes de survie du cancer de la prostate

Dr Kim Chi (subvention de recherche obtenue en 1999) 

Les cellules cancéreuses ont une remarquable faculté d’adaptation, et elles peuvent muter pour résister à un traitement. Par exemple, les cellules cancéreuses produisent une protéine, la clustérine, qui résiste à l’hormonothérapie, à la radiothérapie et à d’autres traitements. Les mutations comme celle dont la clustérine est issue compliquent le traitement du cancer. 

En 1999, la Fondation a accordé une subvention au Dr Kim Chi pour lui permettre d’examiner un nouveau médicament anticlustérine. Le médicament mis au point par le chercheur et son équipe, l’OGX-011, contient du matériel génétiquement modifié qui inhibe la production de clustérine et rend les cellules vulnérables à la radiothérapie. 

Le Dr Chi supervise actuellement le développement clinique d’OGX-011. Les premiers résultats obtenus auprès de 72 patients se sont avérés positifs; le médicament a inhibé la production de clustérine par les cellules prostatiques cancéreuses dans plus de 90 % des cas. Des essais de phase II sont en cours. 



Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
Des chercheurs de l'UdeS font une découverte majeure

Premier cancer en importance chez les hommes, le cancer de la prostate touche un Canadien sur sept.
plus


Cancer de la prostate nouvelles