Donner au cancer de la prostate un coup de pied là où le dos perd son nom

Len Rhodes est président-directeur général de l’équipe de football des Eskimos d’Edmonton de la LCF et ambassadeur de la campagne Carreauté pour papa

En novembre 2016, j’ai reçu un diagnostic de cancer de la prostate. Je n’ai jamais été aussi étonné de ma vie. Je ne ressentais aucun symptôme et je n’avais aucun antécédent familial de cancer.

Heureusement, un examen médical de routine a permis d’établir ce diagnostic. Je dis heureusement parce que mon bilan de santé annuel a permis de détecter le cancer alors qu’il en était encore au stade 1. Plus c’est tôt, mieux ça vaut. Les options de traitement sont plus nombreuses lorsque le diagnostic est précoce.

En mars dernier, j’ai eu une intervention de curiethérapie au Cross Cancer Institute d’Edmonton. Je ne suis pas encore entièrement rétabli, mais j’ai récemment vu mon taux d’APS passer de 4,8 à 1,1. La radiothérapie fonctionne.

Ne soyez pas négligent. Voyez votre médecin au moins une fois par année et insistez pour passer un test sanguin de l'APS. Le cancer, ce n’est pas drôle, mais s’il faut en être atteint, au moins vous devez le savoir et le faire traiter.

Un Canadien sur sept sera atteint du cancer de la prostate. La vraie tragédie, c’est de jouer à l’autruche et de ne rien faire. Joignez-vous à moi pour recueillir des fonds pour Cancer de la Prostate Canada. Je vous ai fait part de mon histoire personnelle pour une raison : accroître la sensibilisation à la nécessité de passer des bilans de santé annuels. Même si parler de mes problèmes de santé personnels est la dernière chose que j’aime faire, j’ai décidé de m’y résoudre pour aider d’autres hommes.

Sept mois après ma chirurgie, mon pronostic est prometteur, grâce au diagnostic hâtif et à notre fabuleux système de santé public. Merci infiniment de votre don.



Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
Des chercheurs de l'UdeS font une découverte majeure

Premier cancer en importance chez les hommes, le cancer de la prostate touche un Canadien sur sept.
plus


Cancer de la prostate nouvelles