En septembre, la sensibilisation passe à l’action

 
pcam_banner-(1).jpg

Depuis la création de Cancer de la prostate Canada en 1994, le taux de mortalité lié au cancer de la prostate a diminué de moitié. Autre nouvelle encourageante, lorsque ce cancer est détecté tôt, le taux de survie s’approche maintenant de 100 %. Toutefois, dans le cas d’une détection tardive, 3 hommes sur 4 en mourront.

Septembre est le mois de la sensibilisation au cancer de la prostate. Demandons aux hommes dans nos vies de parler à leur médecin du test de dépistage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour prendre une décision éclairée concernant la méthode d’examen pertinente pour eux.

Thomas Maxwell de Victoria, en Colombie-Britannique, connaît l’importance du test de l’APS. Son cancer de la prostate s’est propagé et il ne pourra pas être guéri. Au mieux, il espère vivre aussi longtemps que possible.

À 58 ans, il a passé le test de l’APS et tout était normal. Trois ans plus tard, son taux d’APS avait légèrement augmenté. Au bout de quatre autres années, sa femme l’a encouragé à passer de nouveau ce test. Cette fois, les chiffres étaient effrayants : il avait un cancer de la prostate. Voici le message qu’il livre aujourd’hui : « J’encourage vraiment les hommes à passer régulièrement un test de l’APS. Si j’en avais passé un pendant cette période de quatre ans, entre 61 et 65 ans, la maladie n’aurait probablement pas progressé au stade atteint au moment de son dépistage ». Lire cette histoire et regarder la vidéo.

 

Informez-vous, parlez à votre médecin

  1. Lisez sur le dépistage précoce grâce au test de l’APS.
  2. Connaissez les facteurs de risque : Êtes-vous un homme de race noire? Avez-vous des antécédents familiaux de cancer de la prostate? Les risques augmentent avec l’âge, surtout après 50 ans.
  3. Discutez avec votre médecin de la meilleure méthode de dépistage pour vous. Voici des questions à poser :
    1. Quel est mon risque d’avoir un cancer de la prostate?
    2. Quels sont les avantages et les inconvénients d’un test de dépistage du cancer de la prostate?
    3. Devrais-je avoir un test de l’APS et un toucher rectal?
    4. Que se passe-t-il si mon taux d’APS est élevé? Devrais-je passer un autre test de l’APS ou d’autres examens?
    5. Que se passe-t-il si mon taux d’APS est normal? Quand devrais-je passer un autre test?
  4. 4. Joignez-vous à la conversation pour diffuser le message au sujet du cancer de la prostate, particulièrement concernant l’importance du dépistage précoce. Suivez Cancer de la prostate Canada sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Instagram.

On fait la différence depuis 25 ans

Comme le taux de mortalité du cancer de la prostate a été réduit de moitié au cours des 25 dernières années, les survivants sont plus nombreux! Toutefois, le système de santé ne répond pas toujours à leurs besoins. La Dre Jennifer Jones étudie et met en œuvre des programmes destinés aux survivants. Lire cette histoire et regarder la vidéo.
En 1996, une équipe dont le Dr Laurence Klotz faisait partie a reçu la première subvention de recherche versée par Cancer de la prostate Canada. Le travail de cette équipe a transformé le traitement du cancer de la prostate dans le monde entier. Lire cette histoire et regarder la vidéo.
 

Shane Bagni, tout comme Cancer de la prostate Canada, a eu 25 ans en 2019. Puisque son père a eu un cancer de la prostate, Shane vit en sachant qu’il court un risque plus élevé et il essaie de changer les choses pour toutes les personnes touchées par cette maladie. Lire l’histoire de Shane.
Depuis 25 ans, Judy Weir, une infirmière de Calgary, soigne des patients qui ont eu une ablation de la prostate à l’Hôpital Rockyview de Calgary. Elle a été témoin de nombreux changements et de l’amélioration des soins. Lire l’histoire de Judy.
Le Dr Glenn Bauman est radiooncologue depuis 30 ans. Il a vu les traitements pour le cancer de la prostate s’améliorer considérablement au cours de ses 30 ans de carrière, y compris des améliorations découlant de ses propres recherches. Lire cette histoire et regarder la vidéo.

Événements

 

Le petit déjeuner du réveil

Joignez-vous à nous pour une matinée inoubliable consacrée à la collecte de fonds au profit de la recherche pour lutter contre le cancer de la prostate. Le petit déjeuner du réveil est le repas le plus important de la journée et aura lieu cet automne dans de nombreuses villes du Canada.

Vous êtes invités à faire de l’édition 2019 le meilleur petit déjeuner jamais servi! Procurez-vous des billets pour le petit déjeuner servi dans votre ville!




 


La course EXACT Yorkville


Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour réserver votre place!
















 

Le 13e salon annuel de l'auto Cruisin' for a Cure Canada


Le salon de l’auto Cruisin’ for a Cure Canada sera de retour au CAA Centre de Brampton, le dimanche 9 8 septembre. On peut y présenter des voitures d’accélération, des véhicules personnalisés, des muscle cars et des voitures de collection, ainsi que des camions, des motos et des motoneiges. Les bénéfices nets de l’événement seront versés sous forme de don à Cancer de la Prostate Canada

Pour plus d’information, veuillez consulter cruisinforacurecanada.com (en anglais seulement).

 

 

Merci à nos généraux partenaires

 

Hill Street Beverage Company





Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
$2 million invested in new prostate cancer research

Cancer de la Prostate Canada et Movember s’associent pour financer dix projets de recherche qui ouvrent sur de nouveaux horizons
plus


Cancer de la prostate nouvelles