X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

Des étoiles montantes participent à des découvertes partout au pays

Quelques-uns des hommes qui reçoivent un diagnostic de cancer de la prostate sont atteints de cancers avancés qui vont vraisemblablement croître. L’un de ces cancers est le cancer neuroendocrine de la prostate (CNEP) qui peut être mortel et qui ne réagit pas aux traitements habituels.

La plupart des hommes atteints de CNEP survivent moins d’un an. Pour résoudre ce problème, un groupe de chercheurs canadiens s’emploie à mieux comprendre le CNEP et les raisons pour lesquelles il est si virulent.

Un avenir prometteur pour le traitement du CNEP

« Il existe malheureusement peu d’options de traitement du CNEP », dit Stuart Edmonds, Ph. D., vice-président à la Recherche, à la Promotion de la Santé et au Soutien des survivants.

Les bénéficiaires de la subvention Étoiles montantes de Cancer de la Prostate Canada, Paul Boutros, Ph. D. et Hansen He, Ph. D., qui contribuent tous deux à cette étude importante, espèrent avoir découvert quelque chose qui pourrait changer le traitement des hommes atteints de CNEP.
 
Paul Boutros, Ph. D. et Hansen He, Ph. D.
En comparant les cellules tumorales du CNEP avec celles d’autres types moins virulents de cancer de la prostate, les chercheurs ont observé qu’un groupe de gènes qu’ils surnomment des « régulateurs principaux » agissait différemment dans les cellules du CNEP. Le gène ONECUT, dont les cellules du CNEP ont besoin pour croître, est l’un des régulateurs principaux les plus importants identifiés par les chercheurs. ONECUT aide aussi les cellules du CNEP à réagir à une faible oxygénation.

 « Ce type de recherche est indispensable à la découverte d’options de traitement qui donneront espoir aux familles canadiennes. 

Stuart Edmonds, Ph. D.
Le CNEP prospère en milieu peu oxygéné. D’autres types de cellules du cancer de la prostate n’y parviennent pas, ce qui ouvre la voie au traitement du CNEP à l’aide de nouveaux médicaments qui ne s’activent que s’il y a eu d’oxygène. Ces médicaments pourraient cibler et tuer spécifiquement les cellules du CNEP, sans endommager les cellules normales.

Qu’est-ce que cela signifie?

L’étude donne à penser que les hommes atteints de CNEP, pour qui les options sont actuellement peu nombreuses, pourraient être traités au moyen d’une thérapie qui ciblerait spécifiquement les milieux peu oxygénés. Ces options pourraient aussi profiter à d’autres types de cancers neuroendocrines, par exemple le cancer du poumon dans lequel le gène ONECUT pourrait aussi jouer un rôle important.

Investir dans les esprits brillants

Cancer de la Prostate Canada est fier d’appuyer MM. Paul Boutros et Hansen He. À titre de bénéficiaires d’une subvention Étoiles montantes, ils ont reçu du soutien financier de CPC et de Movember depuis le début de leurs carrières indépendantes en recherche sur le cancer de la prostate. Tous deux ont participé à des projets importants. Les cochercheurs suivants ont aussi participé à l’étude et reçu du soutien financier de CPC, soit le Dr Robert Bristow, Martin Gleave, Theo van der Kwast, Yuzhuo Wang et Amina Zoubeidi. Le projet ONECUT a été financé par la Fondation Movember.  

 
Votre don aide à protéger les hommes et leurs familles du cancer de la prostate.
Vous appuierez les projets de recherche les plus prometteurs et vous fournirez aux hommes les soins et le soutien dont ils ont le plus besoin. 
Posted: 2019-03-04 10:28:01


Mots-clés

Local Hero Award #oneineight #unhommesurhuit A Survivorship Action Partnership Active adt advanced Alex Baumann Annual Moose & Goose Club Black Tie Dinner antigen ASAP athlete awareness Beam bénévole biopsies biopsy Bismar blood BOSSS Tournament Boutros Brachytherapy Bristow british Buttyan Calgary Canada Cancer caregiver Carreauté catheter CFL charity Chemotherapy cherry cnic collaboration collage columbia Conor Malone Cruisin’ For A Cure Canada Dad Daddy dads Dakar Rally day de deprivation detection diagnosis diagnostiqué digital dna do Do it for Dads doctor don donate DRE early Early detection ED Edmonton Education erection eric Eskimos exam experience External family Father Father and Sons Xcanada Father’s Day Walk/Run Father's Day FDiagnosis Football for Fred Chartrand funding fundraising fundrasier gènes genetics Golf Town Charity Classic health High-Intensity history hockey Hope Hormone international it Jack Layton L’ADN la l'APS Len Levesque lifelabs lottery loved mccormack Media men's moustache moustachus Movember MRI Murray Hill national nationale navigator of Olivia Chow one ones papa partership Paul PCC PCC Atlantic PCCN pee Pilot Grant Program Plaid post-surgery pour pre-surgery prosate cancer Prostate prostate cancer Prostate Cancer Awareness Day Prostate Cancer Canada Prostate Cancer Canada Network Prostate Cancer Canada Network Conference prostatecancer Prostatectomy Protect the 5 Hole PSA PSA blood test PSA levels PSA test PSA value psatest Radiation Radical radioligand raffle Ralph Randy Remington Randy Remington Charity Golf Classic recipe recovery rectal remember Research researcher Resources Rhodes Ride Rising risk road Rob robyn Rocco Rocco Rossi rock Rocktheroadraffle Rossi run Scotiabank StickIt Scotiabank Stick-It screened screening semaine sexuality Sled specific Star step Step Up Steve Jones story Stuart Edmonds support surgery Surveillance survivant survivor survivors survivorship programs T2:ERG Tarek test Test de l'APS testdelAPS testing the The Breast Friends The Randy Remington Golf Classic Therapy TIEd Together TIEd Together photo exhibit Treatment tribute tumours up urine urine test urologist volunteer volunteering Volunteerism volunteers Wake Up Call Breakfast walk Walk Run week winner World