X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

De l’idée à la possibilité : transformer la recherche en laboratoire en soins aux patients

L’espoir devient réalité pour les hommes atteints d’un cancer avancé de la prostate. De 10 à 15 % environ des hommes qui reçoivent un diagnostic de cancer de la prostate sont atteints d’une forme virulente de la maladie qui se propage à d’autres parties du corps. Un éminent chercheur s’efforce toutefois d’aider ces hommes et leurs familles.

Pour ralentir la croissance d’un cancer de la prostate virulent, les médecins peuvent recourir au traitement antiandrogénique (qui consiste à supprimer dans l’organisme les hormones mâles dont le cancer a besoin pour se développer), mais ce type de traitement peut perdre de son efficacité au fil du temps et le cancer commence alors à croître et à se propager. Les hommes qui développent une résistance à ce traitement ont de toute urgence besoin d’une solution de rechange.  

C’est là qu’interviennent les travaux de M. Paul Rennie, Ph. D. Avec son équipe, dont Artem Cherkasov, Ph. D., et Emma Guns, Ph. D., M. Rennie travaille à l’Université de la Colombie-Britannique à la mise au point de nouveaux moyens de traiter le cancer de la prostate virulent en ciblant les récepteurs hormonaux du cancer.  
 
Dr. Paul Rennie
Paul Rennie, Ph. D., à son laboratoire, à l’Université de la Colombie-Britannique

Quel rôle les hormones jouent-elles dans le cancer de la prostate?

Le problème réside dans le fait qu’au fil du temps, les récepteurs hormonaux changent ou mutent et arrêtent de réagir au traitement antiandrogénique qui perd alors de son efficacité et cause des effets secondaires plus toxiques. M. Rennie et son équipe mettent au point des médicaments qui ciblent ces récepteurs hormonaux même lorsqu’ils ont muté et peuvent les empêcher de se lier aux hormones mâles comme la testostérone, dont se nourrit la tumeur pour croître.

Selon M. Rennie :         

« Ces nouveaux composés ouvrent la voie à une toute nouvelle génération de médicaments qui s’attaqueront à la résistance hormonale. »

Ces composés pourraient être utilisés seuls ou combinés à d’autres thérapies pour traiter avec plus d’efficacité et moins de toxicité le cancer avancé de la prostate.

Déjouer le cance

Drs. Rennie and Cherkasov
MM. Rennie et Cherkasov

Ce nouveau traitement est conçu pour déjouer le cancer en ciblant dans le récepteur hormonal un site que ne mute habituellement pas, une approche prometteuse qui a reçu des fonds avoisinant les 142 millions de dollars pour passer maintenant du laboratoire au chevet des patients. Le financement accordé pendant plusieurs années par Cancer de la Prostate Canada a contribué à faire progresser ces travaux de l’idée à la possibilité. Ils offrent maintenant un espoir réaliste de profiter un jour aux patients.

Les donateurs dévoués de Cancer de la Prostate Canada ont joué un grand rôle dans le soutien et l’avancement de ce projet important. Ce dernier est maintenant sur le point d’aider les Canadiens atteints des formes virulentes du cancer de la prostate et il montre comment le financement de travaux de recherche novateurs peut mener à des changements réels.

Selon Stuart Edmonds, Ph. D., vice-président, Recherche, Promotion de la Santé et Soutien des survivants :

« Ce type de recherche comble une lacune importante et il redonne espoir aux hommes atteints de cancer de la prostate, surtout à ceux qui ont besoin de plus d’options. »


 
Votre don aide à protéger les hommes et leurs familles du cancer de la prostate.
Vous appuierez les projets de recherche les plus prometteurs et vous fournirez aux hommes les soins et le soutien dont ils ont le plus besoin. 
Posted: 2019-01-09 09:41:27


Mots-clés

Local Hero Award #oneineight #unhommesurhuit A Survivorship Action Partnership Active adt advanced Alex Baumann Annual Moose & Goose Club Black Tie Dinner antigen ASAP athlete awareness Beam bénévole biopsies biopsy Bismar blood BOSSS Tournament Boutros Brachytherapy Bristow british Buttyan Calgary Canada Cancer caregiver Carreauté catheter CFL charity Chemotherapy cherry cnic collaboration collage columbia Conor Malone Cruisin’ For A Cure Canada Dad Daddy dads Dakar Rally day de deprivation detection diagnosis diagnostiqué digital dna do Do it for Dads doctor don donate DRE early Early detection ED Edmonton Education erection eric Eskimos exam experience External family Father Father and Sons Xcanada Father’s Day Walk/Run Father's Day FDiagnosis Football for Fred Chartrand funding fundraising fundrasier gènes genetics Golf Town Charity Classic health High-Intensity history hockey Hope Hormone international it Jack Layton L’ADN la l'APS Len Levesque lifelabs lottery loved mccormack Media men's moustache moustachus Movember MRI Murray Hill national nationale navigator of Olivia Chow one ones papa partership Paul PCC PCC Atlantic PCCN pee Pilot Grant Program Plaid post-surgery pour pre-surgery prosate cancer Prostate prostate cancer Prostate Cancer Awareness Day Prostate Cancer Canada Prostate Cancer Canada Network Prostate Cancer Canada Network Conference prostatecancer Prostatectomy Protect the 5 Hole PSA PSA blood test PSA levels PSA test PSA value psatest Radiation Radical radioligand raffle Ralph Randy Remington Randy Remington Charity Golf Classic recipe recovery rectal remember Research researcher Resources Rhodes Ride Rising risk road Rob robyn Rocco Rocco Rossi rock Rocktheroadraffle Rossi run Scotiabank StickIt Scotiabank Stick-It screened screening semaine sexuality Sled specific Star step Step Up Steve Jones story Stuart Edmonds support surgery Surveillance survivant survivor survivors survivorship programs T2:ERG Tarek test Test de l'APS testdelAPS testing the The Breast Friends The Randy Remington Golf Classic Therapy TIEd Together TIEd Together photo exhibit Treatment tribute tumours up urine urine test urologist volunteer volunteering Volunteerism volunteers Wake Up Call Breakfast walk Walk Run week winner World