Mythe ou réalité?

Déboulonnons certains mythes sur le cancer de la prostate

1) Le toucher rectal est le seul moyen de le dépister 

Mythe

Bien que le toucher rectal puisse aider les médecins à déceler des irrégularités, de nombreux spécialistes ne recommandent pas d’utiliser ce seul examen pour dépister le cancer de la prostate. En fait, le test de l’APS, qui mesure les taux d’antigène prostatique spécifique (APS) dans le sang, est le meilleur test, et généralement le premier d’une série de tests de dépistage précoce du cancer de la prostate. Demandez à votre médecin si le test de l’APS est indiqué dans votre cas. Pour en savoir plus, consultez le site prostatecancer.ca/APS.

 

2) Le meilleur traitement, c’est la chirurgie 

Mythe

Lorsque le cancer ne s’est pas propagé à l’extérieur de la prostate, la radiothérapie, par exemple, est une solution de rechange à la chirurgie. Comme tous les traitements présentent des risques d’effets secondaires, il est important d’en discuter avec votre médecin. Pour certains hommes atteints d’un cancer de la prostate à évolution lente, la surveillance active peut être indiquée, la chirurgie n’étant envisagée que si le cancer commence à progresser. On pourra ainsi éviter un traitement excessif et des effets secondaires inutiles.

 

3) Ce n’est pas une maladie grave, alors je n’ai pas à m’en faire 

Mythe

On ne doit pas sous-estimer le cancer de la prostate, qui tue environ 4 000 Canadiens chaque année. Dans la majorité des cas de décès, le cancer avait été dépisté tardivement. Le dépistage précoce accroît les chances de réussite du traitement. Certains cancers évoluent lentement, mais d’autres progressent rapidement et nécessitent une attention immédiate. D’importants travaux de recherche sont menés pour distinguer les cancers à évolution lente de ceux qui progressent rapidement de manière à offrir des traitements personnalisés et à donner de meilleures chances à tous les hommes.

4) Je ne suis pas vieux, donc je ne risqué pas d’avoir le cancer de la prostate

Mythe

C’est faux, à moins que vous vous trouviez « vieux » à 50 ans. Le risque de cancer de la prostate augmente avec l’âge – la plupart des cas sont diagnostiqués après 50 ans – alors vous devriez commencer à passer les tests de dépistage à 50 ans. Chez certains hommes, le risque est plus grand : si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la prostate ou si vous êtes de race noire, commencez les tests de dépistage à 45 ans. Un homme sur sept recevra un diagnostic durant sa vie; il est donc important de comprendre les risques et de demander à votre médecin si le test de l’APS est indiqué dans votre cas.

 

5) La recherche contribute à changer les choses 

RÉALITÉ

En 25 ans, Cancer de la Prostate Canada, en collaboration avec notre partenaire, la Fondation Movember, a investi 115 millions de dollars dans des travaux de recherche de calibre mondial au Canada. Durant cette période, le taux de mortalité a chuté de 50 %. Grâce au dépistage précoce et à de meilleurs traitements, plus d’hommes peuvent recevoir un diagnostic hâtif, être traités plus efficacement et vivre plus longtemps et en meilleure santé. On cherche également à mettre au point des traitements propres aux cancers à évolution lente et à ceux qui se propagent rapidement pour que chaque homme reçoive le meilleur traitement possible.

6) Si je suis en santé et actif, je peux prévenir le cancer  

PAS DE VERDICT

En fait, nous ne le savons pas. Les études n’ont pas démontré qu’on pouvait prévenir le cancer de la prostate. Des chercheurs tentent de savoir si l’alimentation ou les substances chimiques présentes dans l’environnement ou dans les lieux de travail pourraient accroître le risque. D’autres cherchent à savoir si l’obésité contribue à la virulence de la maladie. Nous savons qu’un mode de vie sain, l’activité physique et une alimentation équilibrée facilitent le rétablissement de maladies, y compris le cancer de la prostate.

 

 

Votre don aide à protéger les hommes et leurs familles du cancer de la prostate.
Vous appuierez les projets de recherche les plus prometteurs et vous fournirez aux hommes les soins et le soutien dont ils ont le plus besoin. 
Posted: 2019-07-10 14:18:09