X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

Face à face avec le cancer de la prostate

Sami Jo and Rod Small on a vacation together in New Brunswick
Sami Jo et Rod Small en vacances
ensemble au Nouveau-Brunswick
Entre l’affrontement avec l’équipe des États-Unis en finale aux Olympiques de 2002 et la nouvelle que son père était atteint d’un cancer de la prostate, la joueuse de hockey féminin Sami Jo Small a eu sa juste part de défis à relever.

« J’essaie toujours de voir le bon côté des choses, un trait de caractère que je tiens de mon père, dit Sami Jo. Nous avons tous les deux tendance à tourner le dos aux aspects négatifs, mais la nouvelle du cancer a été difficile. »

Le père de Sami Jo, Rod Small, a reçu un diagnostic de cancer de la prostate à 64 ans, peu après avoir pris sa retraite comme optométriste à Winnipeg.

« Je passais un test de l’antigène prostatique spécifique (APS) depuis des années et mon médecin vérifiait aussi ma prostate par des touchers rectaux. Un jour, le taux d’APS a commencé à grimper, dit Rod. J’ai subi une prostatectomie, mais les taux d’APS ont continué d’augmenter. Après 38 séances de radiothérapie, j’ai finalement appris que j’étais guéri. »

Maintenant que ses traitements sont terminés. Rod vit une vie bien remplie. « J’ai commencé à jouer au golf et j’adore ça. Je vais au gym quelques fois par semaine et je m’occupe de mon potager. Mes trois petits-enfants me tiennent aussi occupé. »

Rod with his granddaughter, Kensi
Rod avec sa petite-fille, Kensi
Même si son traitement s’est accompagné des effets secondaires que doivent affronter de nombreux hommes, il ne les a pas laissé lui faire perdre son sens de l’humour. « Les pires moments ont été ceux où on m’a retiré les agrafes à la suite de la chirurgie et les quelques semaines où j’ai dû porter une couche, puis une serviette, dit-il. C’est intéressant parce qu’en vieillissant, j’aurai probablement besoin d’une couche et j’y suis habitué maintenant! Je n’aurai aucune hésitation à en porter une. En particulier pour une partie de football ou pendant un long vol… c’est fantastique! Je le recommande à tout le monde. »

Sur une note plus grave, Rod reconnaît que les effets secondaires de nature sexuelle peuvent avoir un profond effet sur la vie d’un homme. « Je pense que l’un des aspects les plus éprouvants pour les hommes est le fait que le traitement nuira à leurs prouesses sexuelles, dit Rod. Vous n’en serez pas moins un homme pour autant. Pour ma part, cela a été un obstacle mental que j’ai eu à franchir – je serai différent maintenant de ce que j’étais, mais je m’y ferai. »

Rod a aussi trouvé du réconfort et du soutien auprès de ses amis et des membres de sa famille. « J’ai beaucoup parlé à mes amis, dit-il. Je ne cache à personne que j’ai eu le cancer de la prostate. Ma femme a été un roc pour moi tout au long de ma maladie, et mon fils m’a accompagné à mes rendez-vous. »

Même si la famille Small a dû relever le défi ultime de composer avec le cancer, Rod a quand même trouvé le moyen d’inculquer à sa fille un esprit positif. « Mon père m’a fait un cadeau incroyable, dit Sami Jo. Toujours voir le bon côté des choses. Maintenant, j’aspire à montrer cette qualité à d’autres familles qui doivent affronter le cancer de la prostate pour qu’elles puissent trouver l’espoir. »

Rod transmet le message suivant aux autres hommes et aux familles qui affrontent le cancer de la prostate : « Ne perdez pas espoir. Tout ce qui arrive finit par s’arranger. Trouvez une personne positive pour vous accompagner tout au long de votre expérience : elle vous influencera dans le bon sens. »
 
Posted: 2018-11-08 13:26:38


Mots-clés

Local Hero Award #oneineight #unhommesurhuit A Survivorship Action Partnership Active adt advanced Alex Baumann Annual Moose & Goose Club Black Tie Dinner antigen ASAP athlete awareness Beam bénévole biopsies biopsy Bismar blood BOSSS Tournament Boutros Brachytherapy Bristow british Buttyan Calgary Canada Cancer caregiver Carreauté catheter CFL charity Chemotherapy cherry cnic collaboration collage columbia Conor Malone Cruisin’ For A Cure Canada Dad Daddy dads Dakar Rally day de deprivation detection diagnosis diagnostiqué digital dna do Do it for Dads doctor don donate DRE early Early detection ED Edmonton Education erection eric Eskimos exam experience External family Father Father and Sons Xcanada Father’s Day Walk/Run Father's Day FDiagnosis Football for Fred Chartrand funding fundraising fundrasier gènes genetics Golf Town Charity Classic health High-Intensity history hockey Hope Hormone international it Jack Layton L’ADN la l'APS Len Levesque lifelabs lottery loved mccormack Media men's moustache moustachus Movember MRI Murray Hill national nationale navigator of Olivia Chow one ones papa partership Paul PCC PCC Atlantic PCCN pee Pilot Grant Program Plaid post-surgery pour pre-surgery prosate cancer Prostate prostate cancer Prostate Cancer Awareness Day Prostate Cancer Canada Prostate Cancer Canada Network Prostate Cancer Canada Network Conference prostatecancer Prostatectomy Protect the 5 Hole PSA PSA blood test PSA levels PSA test PSA value psatest Radiation Radical radioligand raffle Ralph Randy Remington Randy Remington Charity Golf Classic recipe recovery rectal remember Research researcher Resources Rhodes Ride Rising risk road Rob robyn Rocco Rocco Rossi rock Rocktheroadraffle Rossi run Scotiabank StickIt Scotiabank Stick-It screened screening semaine sexuality Sled specific Star step Step Up Steve Jones story Stuart Edmonds support surgery Surveillance survivant survivor survivors survivorship programs T2:ERG Tarek test Test de l'APS testdelAPS testing the The Breast Friends The Randy Remington Golf Classic Therapy TIEd Together TIEd Together photo exhibit Treatment tribute tumours up urine urine test urologist volunteer volunteering Volunteerism volunteers Wake Up Call Breakfast walk Walk Run week winner World