X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

Classification

Pour déterminer le grade du cancer de la prostate, il faut examiner un échantillon de tissu qui contient des cellules tumorales de la prostate au microscope. En examinant la similarité ou la différence entre les cellules cancéreuses et les cellules normales de la prostate, votre médecin pourra déterminer si vous avez un cancer de bas grade ou de grade élevé. Les deux systèmes de classification des cancers sont 1) le système général de classification et 2) le système de classification selon l’échelle de Gleason.
 
1) Système général de classification

Ce système classe les cellules cancéreuses de la prostate – bas grade, grade intermédiaire et grade élevé – selon l’apparence des cellules cancéreuses par rapport aux cellules saines de la prostate.
 
Bas grade    Les cellules cancéreuses de ce type progressent lentement et ressemblent à des cellules prostatiques normales.
Grade intermédiaire        Les cellules cancéreuses de ce type sont plus virulentes que les cellules tumorales de grade faible et semblent anormales comparées aux cellules de bas grade.
Grade élevé Les cellules cancéreuses de ce type sont extrêmement virulentes et progressent et se propagent rapidement. Elles ne ressemblent aucunement à une cellule prostatique saine.
 
2) Système de classification selon l’échelle de Gleason

Le système de classification selon l’échelle de Gleason est une mesure entre 2 et 10 qui permet à votre médecin de déterminer la virulence du cancer dont vous êtes atteint. Un cancer virulent est plus susceptible de se propager à d’autres parties du corps. Un chiffre élevé indique un cancer plus virulent. Le score de Gleason est la meilleure variable explicative de la progression et de la croissance du cancer.
 
Score de Gleason

Pour déterminer votre score de Gleason global, le pathologiste doit d’abord déterminer le grade selon Gleason. Le score de Gleason est la somme du grade primaire et du grade secondaire qui, chacun, obtiennent un score entre 1 et 5.  
 
Pour déterminer le grade primaire, le pathologiste examine le modèle de tumeur le plus courant et ensuite à quel grade correspondent les cellules cancéreuses dans ce modèle. Plus la différence est marquée entre l’apparence des cellules saines et celle des cellules cancéreuses, plus le grade de Gleason sera élevé (jusqu’à 5).
 
Le grade secondaire est déterminé de la même manière, mais le pathologiste examine le deuxième modèle de tumeur le plus courant.
 

Pour un complément d'information et du soutien :

 
 
Mois de la sensibilisation

Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
La Société canadienne du cancer et Cancer de la Prostate Canada annoncent la fusion de leurs activités

Le 3 février 2020 (Toronto, Ontario) – À la veille de la Journée mondiale contre le cancer, la Société canadienne du cancer (SCC) et Cancer de la Prostate Canada (CPC) viennent de finaliser la fusion de leurs activités.
plus

Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer conviennent de fusionner

Toronto, le 12 décembre 2019 – Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer (SCC) ont le plaisir d’annoncer leur intention de procéder à une fusion stratégique.
plus

1,5 million d’hommes de plus de 50 ans au Canada courent actuellement le risque inutile d’un cancer de la prostate

Toronto (Ontario) – 26 septembre 2019 – De nouveaux résultats publiés aujourd’hui à la suite d’un sondage national réalisé par Cancer de la Prostate Canada donnent à penser que 1,5 million d’hommes de 50 ans et plus au Canada ne cherchent pas à subir un test de dépistage précoce du cancer de la prostate par la mesure, dans un échantillon de sang, de l’antigène prostatique spécifique (APS).
plus

$2 million invested in new prostate cancer research

Cancer de la Prostate Canada et Movember s’associent pour financer dix projets de recherche qui ouvrent sur de nouveaux horizons
plus


Cancer de la prostate nouvelles