X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

Surveillance Active

Ce Qu’il en Est
 
La surveillance active peut être
recommandée si:
  • Le cancer est petit et de bas grade.
  • Les effets secondaires possibles des autres traitements l’emportent sur les avantages pour le moment.
Ce Qui Est Fait
  • Un programme consciencieux de surveillance active comprendra des tests d’APS et des touchers rectaux réguliers.
  • Votre médecin suivra vos taux d’APS au fil du temps et toute modification dans les observations lors des touchers rectaux.
  • Il faudra plus d’une biopsie pour déterminer s’il y a eu une progression importante du cancer.
 
À Quoi S’attendre
  • Vous devrez consulter régulièrement votre médecin.
  • Votre médecin pourra proposer de modifier vos options de traitement si vos taux d’APS commencent à augmenter ou s’il sent que votre prostate change lorsqu’il effectue un toucher rectal.
 
Effets Secondaires et Risques
  • Il peut n’y avoir aucun effet secondaire physique à court terme.
  • Certains hommes peuvent éprouver de l’anxiété ou de la dépression.
  • Au fil du temps, certains des symptômes les plus courants du cancer de la prostate peuvent s’accentuer. Parlez à votre médecin ou à un groupe de soutien local pour obtenir de l’aide.
 
 
Donner maintenant

Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
La Société canadienne du cancer et Cancer de la Prostate Canada annoncent la fusion de leurs activités

Le 3 février 2020 (Toronto, Ontario) – À la veille de la Journée mondiale contre le cancer, la Société canadienne du cancer (SCC) et Cancer de la Prostate Canada (CPC) viennent de finaliser la fusion de leurs activités.
plus

Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer conviennent de fusionner

Toronto, le 12 décembre 2019 – Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer (SCC) ont le plaisir d’annoncer leur intention de procéder à une fusion stratégique.
plus

1,5 million d’hommes de plus de 50 ans au Canada courent actuellement le risque inutile d’un cancer de la prostate

Toronto (Ontario) – 26 septembre 2019 – De nouveaux résultats publiés aujourd’hui à la suite d’un sondage national réalisé par Cancer de la Prostate Canada donnent à penser que 1,5 million d’hommes de 50 ans et plus au Canada ne cherchent pas à subir un test de dépistage précoce du cancer de la prostate par la mesure, dans un échantillon de sang, de l’antigène prostatique spécifique (APS).
plus

$2 million invested in new prostate cancer research

Cancer de la Prostate Canada et Movember s’associent pour financer dix projets de recherche qui ouvrent sur de nouveaux horizons
plus


Cancer de la prostate nouvelles