X
La SCC surveille de près les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada concernant le coronavirus (COVID-19) afin de réagir à celles-ci. Apprenez-en plus

Traitement antiandrogénique 

Qu’est-ce que le traitement antiandrogénique?          

  • Les androgènes sont des hormones qui provoquent le développement de caractères masculins comme la pilosité faciale, la fonction sexuelle et la masse musculaire. La testostérone est la principale hormone androgène.
  • Les cellules cancéreuses de la prostate ont besoin d’androgènes pour croître.
  • L’un des traitements possibles du cancer de la prostate, le traitement antiandrogénique, neutralise les effets des androgènes et peut ainsi ralentir la progression du cancer de la prostate.
  • Le traitement antiandrogénique est aussi appelé « hormonothérapie ».
  • Ce traitement touche l’ensemble du corps plutôt qu’un endroit précis.
  • Pour en connaître davantage sur les androgènes, cliquez ici.
Comment le traitement antiandrogénique agit-il? Le traitement antiandrogénique est généralement administré sous forme de comprimés ou par injection. Dans de rares cas, on procède à une intervention chirurgicale pour retirer l’un des testicules, ou les deux. Pour en connaître davantage sur les différents types de traitement antiandrogénique, cliquez ici
À quoi puis-je m’attendre? Le traitement antiandrogénique vise à ralentir la progression du cancer de la prostate et peut aider à gérer certains symptômes associés aux stades avancés du cancer.
  • un cancer qui s’est propagé à l’extérieur de la prostate;
  • la récidive d’un cancer de la prostate après un autre traitement;
  • les hommes qui présentent un risque élevé de récidive du cancer après une chirurgie ou une radiothérapie.
Quels sont les risques et les effets secondaires possibles? Comme pour toutes les options thérapeutiques, le traitement antiandrogénique peut comporter des effets secondaires et des risques. Cliquez ici pour en voir une liste. Ne vous inquiétez pas : consultez votre médecin et les membres de votre équipe soignante pour savoir comment le traitement proposé pourrait vous affecter et comment vous pouvez gérer les effets secondaires possibles

Pour obtenir de plus amples renseignements et de l’aide :

  • Inscrivez-vous à un groupe local de soutien.
  • Regardez les webinaires L’angle de l’expert (en anglais), dont :​
  • Apprenez-en davantage au sujet de l’Androgen Deprivation Therapy Education Program (programme d’information sur le traitement antiandrogénique, offert en personne et en ligne). Ce programme faisait partie de TrueNTH Canada, était offert par Cancer de la Prostate Canada (CPC) et était fièrement financé par la Fondation Movember. Le guide sur le traitement par privation androgénique, offert dans le cadre du Programme de formation, a été revu et approuvé par l’Association des urologues du Canada – janvier 2018.

    CPC n’approuve, n’appuie et ne recommande aucun produit ni aucun service précis, mais fournit de l’information dans le but d’aider les gens à prendre leurs propres décisions. CPC se dégage de toute responsabilité pour des coordonnées ou des renseignements personnels transmis au fournisseur de services au moment de votre inscription à ce programme.
Carreaute pour papa

Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire






 
Contenu en vedette
La Société canadienne du cancer et Cancer de la Prostate Canada annoncent la fusion de leurs activités

Le 3 février 2020 (Toronto, Ontario) – À la veille de la Journée mondiale contre le cancer, la Société canadienne du cancer (SCC) et Cancer de la Prostate Canada (CPC) viennent de finaliser la fusion de leurs activités.
plus

Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer conviennent de fusionner

Toronto, le 12 décembre 2019 – Cancer de la Prostate Canada et la Société canadienne du cancer (SCC) ont le plaisir d’annoncer leur intention de procéder à une fusion stratégique.
plus

1,5 million d’hommes de plus de 50 ans au Canada courent actuellement le risque inutile d’un cancer de la prostate

Toronto (Ontario) – 26 septembre 2019 – De nouveaux résultats publiés aujourd’hui à la suite d’un sondage national réalisé par Cancer de la Prostate Canada donnent à penser que 1,5 million d’hommes de 50 ans et plus au Canada ne cherchent pas à subir un test de dépistage précoce du cancer de la prostate par la mesure, dans un échantillon de sang, de l’antigène prostatique spécifique (APS).
plus

$2 million invested in new prostate cancer research

Cancer de la Prostate Canada et Movember s’associent pour financer dix projets de recherche qui ouvrent sur de nouveaux horizons
plus


Cancer de la prostate nouvelles